LivreSansPage

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 10 octobre 2007

Manqué l'assemblée

Alors là, je m'en veux vraiment. Quand j'ai reçu le courriel, la semaine dernière, de la part de mon association étudiante (ADEESE-UQÀM) qui m'invitait à assister à l'assemblée générale extraordinaire de ce midi, je me suis promis de m'y rendre. En effet, il allait, entre autre chose, être discuté de la position de l'Association face aux dégels des frais de scolarité et la hausse des frais afférents. Certainement que des informations sur la grève étudiante qui se prépare tranquillement auraient filtrées… Mais une semaine plus tard, à cause d'un mal de tête, j'ai préféré rester couché aujourd'hui et ne pas me rendre à l'université ; j'ai manqué cette rencontre ! :'(

La principale raison pour laquelle je voulais m'y rendre était que je voulais poser une question toute simple : quelles actions ont été posées par les diverses associations ou regroupement d'associations avant de proposer aux étudiants de démarrer une grève générale illimitée ? Je me reproche un peu de ne pas me tenir au courant de l'évolution de la situation, et assister à la rencontre m'aurait permis de rattraper ce retard et de m'informer de la suite des événements cet automne.

Lire la suite...

samedi 24 février 2007

Huntingdon, en 2007

C’est pour un travail scolaire. Dans notre cours de didactique de l’histoire, notre équipe doit bâtir une situation d’apprentissage visant à présenter un enjeu actuel de la société québécoise. Quel enjeu actuel important pourrait être abordé par une perspective historique (outre bien sûr cette sacro-sainte histoire d’accommodements raisonnables qui nous sort tous par la tête) ? Tout de suite, nous avons pensé au problème de la délocalisation des entreprises, ce qui pourrait nous amener à parler du syndicalisme, de l’évolution de l’économie au Québec, de même que les traités internationaux en rapport avec le commerce signés par le Canada. Il restait à nous trouver un moyen d’introduire le sujet…

Nous nous sommes souvenus que tout récemment, plusieurs usines de textile ont fermé leurs portes dans la localité de Huntingdon. Cette petite ville (2,58 km²) d’un peu plus de 2500 âmes, située à une quinzaine de minutes en voitures de la frontière canado-étasunienne, a ainsi vu des centaines de travailleurs mis à pied quand les Usines Huntingdon et Cleyn & Tinker ont décidé d’arrêter leur production québécoise en 2004 et 2005.

Huntingdon Mills, en 2007

Lire la suite...

mercredi 10 janvier 2007

Comment s'est conclue la WWII...

En tant que futur enseignant d’histoire/géographie, cette information m’a énormément intéressée, elle jette un autre regard historique sur cet événement marquant du XXe siècle. La Seconde Guerre Mondiale s’est jouée par un match de ‘roche-papier-ciseaux’ entre Churchill et Hitler, nous apprend Wikipedia.

RPS WWII

[Via Tristan, qui l’a lu chez Michel qui l’a lu chez Stuart. Une nouvelle, donc, bien lue, relue et corrigée, et donc tout ce qu’il y a de plus vraie.]

H.S. : il est intéressant de découvrir que ce très célèbre jeu “Roche-papier-ciseaux” porte des noms différents selon la région du globe, et est même modifié. Tristan l’appelle “pierre-papier-ciseaux”, Michel le nomme “papier-caillou-ciseaux”, et par chez-nous on l’identifie “roche-papier-ciseaux-allumette”, ajoutant un nouvel objet à la liste ! :)

mardi 7 novembre 2006

Nocivité des DRM

[Via Standblog]

Le site de vente de musique en ligne MSN Music fermera sous peu ses portes. Dès le 14 novembre (date de sortie du Zune aux États-Unis), MSN Music ne vendra plus directement de musique, mais référera plutôt les clients vers Real Rhapsody et Zune Marketplace (un nouveau service de Microsoft opérable uniquement avec le Zune, basé sur le modèle fermé d’iTunes/iTunes Music Store et l’iPod d’Apple).

Le problème ? Les chansons achetées sur MSN Music (service proposé par Microsoft, rappelons-le) ne pourront pas être transférées sur le nouveau baladeur numérique de Microsoft, le Zune. Le système de DRM par lequel sont chiffrées les chansons achetées légalement est incompatible avec celui du Zune, ce baladeur étant incompatible avec la norme PlayForSure. Bref, pour de la musique que le client a payé de sa propre poche, il lui sera impossible de la jouer sur son nouveau baladeur… alors que le Zune est un produit de la même marque que le développeur du DRM !

Ceci démontre exactement que les contenus, les oeuvres, ont une durée de vie supérieure à celles des technologies et de l’intérêt que les entreprises de technologie leurs porte. Je l’avais déjà écrit, de nombreux internautes de renom l’ont aussi soutenu depuis longtemps : les DRM sont un frein au développement d’une réelle offre musicale légale dans Internet. Rappelons que récemment, un représentant de Virgin MegaStore proposait un marché sans DRM ; récemment, ce même magasin et FnacMusic ont publié des chansons sans DRM. Espérons, pour le bien du consommateur, que les mesures techniques de protection disparaîtront.

- page 1 de 2