LivreSansPage

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 30 juin 2007

Mac or PC

[Via Guillaume Schaeffer]

Dans la lignée des parodies “Mac ou PC”, une vidéo franchement rigolote de Beau-J et Furia !

Mac or PC

(Hors-sujet : on notera encore, malheureusement, l’absence de Linux et l’association systématique d’un PC à Microsoft Windows… Pour l’Average Joe, le monde informatique est bipolaire. Dommage, il ne sait pas ce qu’il manque !)

lundi 9 octobre 2006

YP-Z5, un mois après

Je voulais écrire un billet à propos du baladeur numérique que j’ai acheté il y a à peu près un mois (un Samsung YP-Z5AS), mais paresseux je suis, je ne l’ai jusqu’à présent pas fait. J’ai lu hier, dans le forum d’Ubuntu-FR, qu’un membre souhaitait se procurer lui aussi un YP-Z5 ; cela m’a poussé à lui pondre un petit retour d’expérience après un mois d’utilisation. Je transmets de nouveau ce que j’ai écrit.Tout d’abord, je désire dire tout de suite que je ne suis pas hyper calé en la matière. Mon parcours en maière de baladeurs se résume à un vieux magnétocassette RCA (que j’ai toujours, d’ailleurs, et qui fonctionne :) ), à un lecteur minidisques Aïwa et à un baladeur MP3 SanDisk Sansa e140. J’ai globalement été satisfait de mon baladeur minidisques (autonomie, robustesse du produit, qualité de son), mais il avait un défaut extrêmement contraignant : pour transférer de la musique dessus, je devais absolument utiliser un logiciel propriétaire (SonicStage, pour ceux qui connaissent) fonctionnant sous Microsoft® Windows® uniquement. J’ai fait attention de bien choisir un lecteur compatible avecla norme USB MSC pour mon lecteur suivant : le Sansa e140 de SanDisk. Je l’avais choisi surtout pour son faible prix et son extensibilité au point de vue de la mémoire (on peut lui ajouter une carte SD). Malheureusement, j’ai trouvé le produit plutôt cheap : autonomie plutôt mauvaise, lecteur en plastique, boutons peu réactifs, démarrage et mise à jour de la bibliothèque assez lente, se raye facilement… Bref, je m’étais mis en quête d’un nouveau baladeur, et mon choix s’est arrêté sur le YP-Z5 de Samsung, suite entre autre la la lecture d’un test sur GénérationMP3. (D’ailleurs, sur bien des points, je risque de répéter ce que dit le testeur.)

Lire la suite...

samedi 4 février 2006

Suis-je intégriste?

On me traitera sans doute d’intégriste… Mais je suis vraiment, mais alors là vraiment exaspéré de voir des messages dans certains forums linuxiens (probablement des nouveaux migrés) d’appels à l’aide quand Microsoft® Windows® ne fonctionne pas. Ici, Windows ne se charge plus sur un système en double amorçage (Erreur fatale 0×0000007B); là, quelqu’un cherche à désinstaller sa distribution et/ou réinstaller Windows. Je ne vois pas pourquoi un forum linuxien devrait aider ces personnes à résoudre ce genre de problèmes, car ce sont des problèmes concernant le système Windows.

Je ne critique pas le fait de vouloir réinstaller Windows: si ce système convient mieux à leurs besoins, tant mieux. De plus, je trouve dommage qu’ils aient à faire face à ces problèmes, mais demander du support pour Windows ne devrait pas se faire dans un forum offrant du support pour Linux.

Une fois qu'on a compris que GRUB ou LILO ne charge pas Windows (ces amorceurs ne font que "passer le relais" à l'amorceur de Windows, car Windows ne gère pas son amorçage comme les systèmes *nix), on se rend compte que dès que le menu d'amorçage est dépassé, n'importe quel problème apparaissant au chargement de Windows ne relève plus de GRUB ou LILO: ils relèvent de Windows. Cela ne concerne plus Linux.

Quant à la satanée question "Comment faire pour désinstaller Linux?"... Imaginons l'inverse: un utilisateur d'une distribution Linux décide de passer à Windows, pour tester. Après un temps, il se rend compte que Windows ne correspond pas à ses besoins. Dans un forum d'utilisateurs de Windows, il demande: "Comment faire pour désinstaller Windows et installer ma distribution Linux préférée?" La réaction prévisible de cette communauté sera de rediriger l'utilisateur vers un groupe de support linuxien pour sa distribution. Pourquoi, dans le cas d'une communauté linuxienne, serait-il plus approprié de fournir le support à l'installation de Windows? Parce que c'est de cela qu'il s'agit: un OS ne se désinstalle pas, il se fait écraser par un autre OS. Tout comme son amorceur, d'ailleurs. Bref, la réaction la plus appropriée dans un tel cas serait, à mon avis, de rediriger l'utilisateur vers un support compétent.

Le fait que ces gens possèdent un système en double amorçage ne constitue pas un passe-droit pour obtenir du support pour Windows! De même, personne ne les a forcé à passer sous une distribution Linux. S’ils ont besoin d’aide parce que leur système ne démarre pas ou parce qu’ils cherchent à réinstaller Windows car ils souhaitent supprimer leur installation courante de Linux, ils n’ont qu’à se tourner vers les forums windowsiens, vers leur revendeur ou vers un magasin d’informatique, ou vers le service technique de Microsoft (après tout, il est bien là pour cela, nan?).

Aider quand même pour le retour à Windows, pour être sympa? Après tout, c'est Linux qui est venu fouttre le bordel dans l'ordinateur, et l'utilisateur a fait l'insigne honneur pour les linuxiens de tester Linux! Du grand n'imp! Pour toute question qui relève de Windows posée dans un forum linuxien, ma réponse est la suivante: "Le problème relève de Windows, ça n'a pas sa place ici. Google est ton ami."

Intégriste, ou simplement pas sympa, pas compréhensif? je ne sais pas…

Image Hosted by ImageShack.us

lundi 16 janvier 2006

Trusted Computing

The fact that we see a “Computer” icon instead of “My Computer” in those Vista preview screenshots says something.

- 23meg

À propos de la confiance informatique, une petite animation sympathique pas si sympa.

- page 1 de 2