Bon sang que ça fait du bien !

Finir sa journée en milieu d'après-midi, sans être trop épuisé pour penser à autre chose que s'écraser dans un sofa, le cerveau à off. Un ciel bleu, avec quelques nuages d'un blanc laiteux effilés qu'on dirait de la soie. Une température assez chaude pour sortir en t-shirt. Et aucune obligation à remplir pour la fin d'après-midi.

Ça, c'est les conditions gagnantes pour me donner envie d'aller polluer la planète faire une première balade printanière sur des petites routes de campagne à bord de ma voiture.

Sans rien ni personne. Téléphone éteint. À ma gauche, des champs où règnent encore quelques plaques de neige grisâtre. À ma droite, d'autres champs tout autant en plein dégel. Devant moi, une route rectiligne sans aucun autre conducteur en vue. Je baisse ma vitre, j'appuie mon bras sur le rebord, je laisse le vent le caresser. Rien qu'un petit tête à tête entre Dido et moi. A Safe trip home, a pleasant trip home.

À défaut de faire le tour du monde, je m'approprie mes environs.


«+ roadtrip», par Xineiz