Via Standblog : Au Royaume-Uni, un logo "cette musique n'est pas protégée par DRM" est sorti et a été adopté par sept grands sites de téléchargement de musique, avec le soutien de la British Phonographic Industry, rapporte BBC News. Je cite l'article (l'emphase est de moi) :

Seven of Britain's largest music download sites have got together to promote a new "MP3 compatible" logo.

It aims to raise the profile of the open MP3 music format and show people what they can do with their downloads.

Le MP3 n'est pas un format ouvert. Il offre certes plus de liberté que d'autres formats et est grandement plus compatible avec la masse des lecteurs logiciels et matériels existants, mais il n'en reste pas moins un format propriétaire pour lequel les producteurs et distributeurs doivent acquérir une licence d'exploitation pour être en règle avec les développeurs du format. Une guerre de brevets a fait et, semble-t-il si l'on en croit Wikipedia, fait toujours rage à propos de l'encodage et de la reproduction de son au format MP3. Invisible pour les utilisateurs finaux, mais certainement pas pour les constructeurs. Gageons que le prix d'une licence MP3 se répercute (peut-être à petite échelle, mais à petite échelle tout de même) sur le prix des produits gérant le MP3.

Toujours selon Wikipedia, le MP3 deviendra libre de brevet en tout ou en partie dans divers endroits dans le monde entre 2007 et 2017.