Lu chez La Rouqine, dans son billet du 29 mai dernier :

Ok. Quand j’ai vu la date de ça : [5 mai 2008,] j’ai compris que là j’avais déconné. Le pire étant que j’ai des trucs à raconter encore! [...] Et histoire de me forcer à prendre 30 minutes pour écrire quelque chose, je vais me fixer une date : lundi. Lundi prochain grand max, je parle de cul.

Et dans les commentaires, depuis lundi : "on est lundi !! ^^, "c’est bon c’est lundi !!!", "Quand tu dis lundi…tu parles de quel lundi ? lundi 2 ou lundi 9 juin ? ou un autre peut-être ?[...]", "Et attention, dans 1h20 on sera mardi ![...]", et pire encore : "Et voila, je le savais… encore une promesse non tenu…" et "Prochain cadeau pour la rouquine: un calendrier…". Mais le pire de tous, d'après moi : "Bon on est mardi… j’attends moi!!!"

Qu'est-ce que je suis content de ne pas publier régulièrement des billets ici, de ne publier mes réactions et pensées que lorsque j'en ai envie, et surtout ne pas être pris d'assaut par des fanatiques lecteurs qui me réclament sans cesse des nouveaux écrits tous plus rocambolesques les uns que les autres ! Bloguer pour soi, pour satisfaire ses propres envies, ou bloguer pour les autres ? Probablement que bien des blogueurs ont déjà répondus à cette question, y ont réfléchi et comprennent leur choix ; les lecteurs y ont-ils pensé, eux ?

(Avant qu'on me le fasse remarquer : oui, j'ai bien noté la touche d'humour de chacun de ces commentaires laissés dans le billet de La Rouqine. Humour ou pas, ça reste une sollicitation, ce que je ne supporte pas...)


"An Introduction", par Idiacanthus