C’est bien connu, Internet et anonymat font deux. Ou presque. Comprenons-nous bien : il est impossible d’avoir un anonymat complet dans Internet. Mais comme le démontrent les profs ci-haut cités, il est possible d’avoir un relatif anonymat, en n’utilisant pas leur vrai nom pour poster. Mais encore, eux n’hébergent pas eux-mêmes leur blog, ils font usage de plate-formes d’hébergement de blog (ici, Blogger/Blogspot) : ils ne possèdent pas de nom de domaine. Dès qu’on possède un nom de domaine, on est cuicui en matière d’anonymat.

“Et alors ?” En quoi est-ce que cela dérangerait que je poste sous mon vrai nom ? Pour protéger l’identité des élèves, futurs collègues, écoles et commissions scolaires qu’il m’arriverait de mentionner, il me suffirait de ne pas les nommer. Ce serait trop simple… Il serait bien plus simple de faire des liens entre les personnes et établissements, ou encore il y aurait plus de chance que des élèves ou enseignants se reconnaissent personnellement. À quelles contraintes suis-je alors légalement soumis ?

(Je pourrais probablement recommencer à utiliser un pseudonyme, mais ça ne règle pas entièrement le problème…)