« Comment dit-on à quelqu’un qu’on l’aime ? »
Je pose cette question à Sophie, ma meilleure amie. Nous venons tout juste de descendre de l’autobus et entrons dans le collège, en parlant d’un peu n’importe quoi. Nous marchons le long du couloir menant à son casier. Profitant d’une seconde de silence, je lui lance cette question qui me brûlait les lèvres.

Cela fait plusieurs années que je connais Sophie. Nous nous sommes rencontrés il y a environ six ans, dans un cours de théâtre. J’y ai forgé une solide amitié avec une fille qui, encore aujourd’hui, m’est très chère.

« Je ne sais pas, répond Sophie. Sur le plan amoureux, je ne suis pas la personne la plus qualifiée pour t’aider ! »

Encore un moment de silence. Sophie pousse un petit soupir, d’exaspération.

« Sérieusement, dis-lui simplement ce que tu ressens pour elle, en toute franchise et sans détour. C’est très certainement la façon la plus intimidante de déclarer sa flamme, mais c’est la manière la plus efficace. »

Je hoche la tête, méditant la réponse de mon amie.

« Sophie, je t’aime. »

Autre silence.

Ai-je bien fait de déclarer mon amour à Sophie ? Ou aurais-je dû me taire et me contenter de cette belle et forte relation d’amitié qui nous unis ? Là n’est plus la question, car désormais le fait est accompli : elle connaît maintenant mes sentiments­. Et il m’est impossible de gérer comment elle réagira.