Tout d’abord, une petite citation du copain Pierrick B :

Pour moi Linux est l’alternative au Warez, une approche gratuite et souvent bénévole de l’informatique mais encore plus de qualité…

C’est une façon de voir Linux et le logiciel libre en général. Pourquoi pirater Windows quand on peux avoir un OS tout aussi performant (sinon plus) et totalement gratuitement de manière légale ? :) (Bien sûr, tout en faisant, si possible, un don, payer un abonnement à un service connexe quelconque, etc., encourager financièrement le projet, quoi ! Car, ne l’oublions pas, c’est généralement un travail bénévole…) De plus, la majorité des logiciels sous Linux sont aussi gratuits, alors…

Ce que j’aime du logiciel libre, c’est que le code source est disponible à tous. Évidemment, je n’ai aucune notion de programmation donc ça devrait m’importer peu. Mais quand on pense aux projets tels le NGSCB (le nouveau nom du projet Palladium) que Microsoft et quelques autres acteurs du monde de l’informatique veulent mettre en place, ça fait peur. Avec un code source fermé, on ne sait pas ce qui se trame derrière l’OS ou tout autre programme: idéal donc pour installer des projets comme NGSCB de façon secrète, sans que l’utilisateur final n’en entende jamais parler. Mais avec un code source ouvert, comme des millions de gens y ont accès, je me sens plus en sécurité, car je suis sûr qu’un tel projet machiavélique ne passera jamais, sera dénoncé et verrait rapidement s’élever une alternative.

Linux et le logiciel libre, pour moi, c’est une continuation de l’Internet. Le but original d’Internet était d’échanger, de partager ses connaissances, faire progresser le monde (de l’informatique, mais aussi la société en général). Aujourd’hui, à l’exception de quelques bastions comme les communautés linuxiennes ou axées autour du logiciel libre, c’est devenu une vitrine publicitaire plus qu’autre chose, où tout le monde souhaite générer de l’argent avec son site ou en vendant ses produits sur le Net. Ça me désole.

Devons-nous cracher sur Windows? À mon avis, non. Windows a quand même rendu de nombreux services. :) Qui n’a pas commencé sous un produit Microsoft (que se soit Windows ou MS-DOS, pour les plus vieux) ? Sans ça, sans doute nous ne nous serions jamais intéressé aux ordinateurs. En plus, Windows est encore un produit grand public plus accessible que Linux pour l’utilisateur lambda. Dès que tu branches ton PC, il fonctionne. Dès que tu branches un périphérique, il fonctionne. Dès que tu veux voir ton courrier électronique, ça fonctionne automatiquement (car le disque d’installation de ton FAI l’a programmé à ta place). Les installateurs sous Windows où tu n’as qu’à cliquer sur “Suivant”, c’est plus facile que d’aller en console, te logguer en root puis d’aller dans le répertoire de ton programme puis le compiler puis l’installer. Les jeux sont quasi inexistants en comparaison à ceux disponible sous Windows. Disons que Windows rend bien des services pour l’utilisateur moyen qui ne connaît rien à l’ordinateur.

À mon avis, Linux n’est pas encore prêt à remplacer Windows sur les PCs domestiques, mais il est sur la voie. Des distributions Linux deviennent de plus en plus aisées à utiliser par tous. Je pense entre autre aux Mandriva Linux, Ubuntu Linux et Fedora Core, mais j’en oublie plusieurs assurément. Avec des installateurs graphiques ou texte faciles à utiliser et à comprendre, avec des nombreux outils graphiques pour bien gérer son système d’exploitation et avec des gestionnaires de logiciels précompilés, le temps de l’hégémonie de la ligne de commande n’est peut-être pas encore révolu, mais est en passe de devenir optionnel…